Blog

Qu'est-ce que l'anneau épiscopal (pastoral) ?

C'est une chevalière en métal précieux avec une gemme, qui est donnée aux évêques et aux abbés à onglets, respectivement lors de la cérémonie de leur consécration et de leur bénédiction abbatiale. 

L'anneau épiscopal est l'anneau métallique porté par les évêques. C'est un signe de votre dignité. Ce symbolisme apparaît déjà dans la parabole du fils prodigue, où le père ordonne d'apporter une bague pour son fils qui est revenu. Il symbolise aussi le but de leur mariage spirituel, qui est évident dans les paroles qui leur sont dites au moment où il leur est imposé lors de leur consécration épiscopale : «Recevez cet anneau, signe de fidélité, et restez fidèle à l'Église, épouse saint de Dieu ».

Les évêques portent l'anneau le jour de leur consécration, et ils doivent le porter à l'intérieur et à l'extérieur des célébrations liturgiques sur l'annulaire de la main droite, car c'est la main avec laquelle ils bénissent. La seule exception est le Vendredi Saint, où vous ne devriez pas vous comporter en signe de deuil pour la mort de votre Époux, Christ.

anneau episcopal Les anneaux pastoraux

La bague est faite de métal précieux. Autrefois, il était courant qu'une pierre précieuse y soit incrustée, avec laquelle il était représenté que l'évêque est une pierre comprenant une grande construction qu'est l'Église. Lorsque les fidèles ont embrassé cette pierre, ils ont voulu symboliser qu'ils embrassaient un morceau de cette construction dont la pierre angulaire est le Christ.

Une fois que quelqu'un a été créé cardinal, le Saint-Père lui donne une bague. Ceci est fait avec un modèle pour chaque pontificat. Cela signifie que tous les cardinaux créés par un pape portent une chevalière identique. L'anneau qui est donné pendant le pontificat de François, par exemple, porte l'image de Saint Pierre et Saint Paul et, au milieu d'eux, une étoile comme symbole de Marie, tandis qu'à l'intérieur, le bouclier du pape était gravé. Cet anneau doit être utilisé comme s'il s'agissait d'un anneau épiscopal.

En les remettant, le pape dit: "Accipe anulum de manu Petri et noveris dilectione Principis Apostolorum dilectionem tuam erga Ecclesiam roborari.", Qui se traduit par "Recevez la bague de la main de Pierre, afin que vous le sachiez avec l'amour du Prince les Apôtres renforcent votre amour pour l'Église. "

Lorsqu'il le porte pour célébrer, l'évêque peut dire: «Cordis et corporis mei, Dómine, digits virtúte decora, et septifórmis Spíritus sanctificatióne circúmda.», Ce qui peut se traduire par: «Parez de vertu, Seigneur, les doigts de mon corps et de mon cœur, et placez sur eux la sanctification de votre Esprit septiforme.

Pape et l'anneau episcopal et pastoraux

L'anneau est connu depuis l'Antiquité comme signe de distinction et de pouvoir, dans le but, en outre, de sceller et d'authentifier les documents délivrés par le titulaire ; En ce sens, un texte de Saint Augustin doit être interprété, plutôt que comme une référence à l'anneau pastoral liturgique (Épître 217, 59). Apparemment, il est déjà cité à l'époque de Boniface IV (610).

D'autres auteurs préfèrent signaler comme premières données connues les mentions faites par San Isidoro et le IV Concile de Tolède (633). À cette époque et en Espagne, il est certain que l'anneau pastoral fait déjà partie de l'insigne pontifical et même avec des allusions à son origine et à sa signification spirituelle : sceau des documents secrets, signe d'honneur et symbole des fiançailles mystiques entre l'évêque et son église.

La plupart des auteurs pensent qu'il est passé de l'Espagne à la Gaule, et de là à la Germanie et enfin à Rome. Au temps de Nicolas Ier (IXe siècle), son usage est déjà universel parmi les évêques. Depuis la fin de ce siècle, des nouvelles sont connues concernant la dépossession de l'anneau pastoral qui a été faite aux évêques rétrogradés de leur ordre et de leurs fonctions.

les chevalieres religieuses en argent

Au cours de ces siècles, la chevalière pastorale a été accordée aux abbés par un privilège extraordinaire, lorsqu'ils sont autorisés à porter l'insigne pontifical, bien qu'avec l'opposition des évêques ; au début du XIe siècle, il est déjà généralement accordé aux abbés ; au XVe siècle, la bénédiction d'un cercle pastoral abbatial apparaît dans les rituels.

Concernant la matérialité de la chevalière pastorale, Innocent III au XIIe siècle a ordonné qu'elle soit en or pur et avec une pierre précieuse, mais sans inscription. Aux XVe et XVIe siècles, jusqu'à trois et quatre anneaux ont été portés, augmentant ainsi le sens de l'honneur et de l'autorité du prélat, mais avec une perte évidente d'expression spirituelle. L'habitude a été l'utilisation d'un seul anneau.

Son expression spirituelle, d'autorité et de dévouement dans et envers l'Église, était bien signifiée lorsque le Pape Paul VI, à la fin du Concile Vatican II et en souvenir de celui-ci, a donné une chevalière en argent plaqué or, de conception simple, avec les images de Saint Pierre et Saint Paul, à chacun des Pères conciliaires, en signe de pauvreté, d'humilité et de service, et d'union mutuelle et avec le chef dans l'exercice de l'autorité épiscopale. L'anneau pastoral signifie également le don du Saint-Esprit et est également un symbole de souveraineté et de confirmation dans la foi.

boutique de chevalieres en argent pour hommes et femmes

Leave a comment

All blog comments are checked prior to publishing

Une personne a récemment acheté

Code de REMISE : ROYALE10

Cet email a été enregistré

Ask An Expert